Une pépite française de la santé, AAA, passe sous le contrôle de Novartis

L’affaire n’a peut-être pas fait grand bruit, et pourtant elle ne passe pas inaperçue dans le secteur de la santé : le rachat, hier, par le groupe suisse Novartis d’un laboratoire français spécialisé dans le diagnostic et la thérapie du cancer : c’est une « pépite » française, AAA, Advanced Accelerator Applications, qui est rachetée par un géant étranger de la pharmacie. Mais comment interpréter cette opération ?

On peut le faire de deux manières. Il y a ceux s’en réjouissent : c’est la preuve, disent-ils de la vitalité des start-up françaises dans la santé, en l’occurrence la médecine nucléaire moléculaire. C’est tellement vrai que voilà à peine une semaine, une autre petite société, Vexim, spécialisée dans les implants vertébraux, se faisait racheter par un autre géant, de l’orthopédie cette fois, le groupe américain Stryker. Si ces groupes à la renommée mondiale mettent la main sur des start-up hexagonales, n’est-ce pas la preuve qu’elles sont ...

 

Lire la suite