La question qui fâche : les retraités français sont-ils des privilégiés ?

A partir du 1er janvier prochain, la contribution sociale généralisée augmentera de 1,7% pour les retraités. Une décision qui fait débat, chez les politiques comme chez les économistes. Alors, les retraités français sont-ils privilégiés ? Stéphanie Villers et Henri Sterdyniak nous répondent.

 

Nos retraités sont présentés par le gouvernement comme une génération gâtée. Est-ce la vérité ?

Oui ! Je ne veux pas opposer les générations, mais nos retraités ont connu les Trente Glorieuses, avec une forte croissance, pas de chômage et des cotisations salariales beaucoup moins élevées. Ils ont fait moins d'enfants. Résultat, alors qu'eux étaient quatre actifs pour un retraité aujourd'hui, c'est 2,2 pour un. La charge n'est pas la même. Il faut prendre en compte ces données pour plus de justice sociale.

 

Lire la suite