Les jeunes font moins réparer leurs objets défectueux que les seniors

 Le bricolage est-il une affaire de génération? D'après un récent sondage OpinionWay* pour l'enseigne de réparation automobile Carglass, les seniors seraient nettement plus enclins à réparer eux-mêmes ou faire réparer leurs objets cassés ou défecteux que les jeunes de 18 à 24 ans. Ces derniers, qui ont pourtant grandi avec la prise de conscience des enjeux environnementaux et de développement durable et ont connu l'essor des «repair cafés», fab labs et du Do It Yourself (DIY), auraient en effet plutôt tendance à jeter et remplacer lesdits objets. Seuls 58% d'entre eux ont le réflexe «réparation» contre 83% des plus de 60 ans. Un paradoxe, toutefois: les jeunes sont ceux qui regrettent le plus de mettre au rebut trop systématiquement les objets défaillants. «Les études montrent qu'ils ont très conscience du gaspillage dont ils sont responsables», appuie Céline Coulibre-Duménil, directrice du développement durable de ...

 

Lire la suite