Levothyrox: le nombre de signalements explose

Selon des documents confidentiels de l’ANSM, il y aurait eu plus de 2150 déclarations d’effets secondaires «graves»

Fin mars, le laboratoire Merck, sur demande de l’agence du médicament (ANSM),changeait la formule de son traitement de l’hypothyroïdie, une molécule commercialisée depuis 1980 et prescrite à 3 millions de malades en France. La précédente version n’était, selon l’ANSM, pas assez stable dans le temps. Mais depuis la commercialisation du nouveau Levothyrox, et surtout depuis cet été, les patients se plaignent d’effets secondaires de type pertes de cheveux, crampes, maux de tête, vertiges, troubles du rythme cardiaque. C’est leur mobilisation - du jamais vu en France - qui a conduit les autorités et le laboratoire à annoncer le retour provisoire d’ici deux semaines de l’ancienne formule.

Aujourd’hui, selon des documents confidentiels internes à l’ANSM que nous avons consultés (voir sur lefigaro.fr), la base nationale de pharmacovigilance recense plus de 2150 cas d’effets secondaires ...

 

Lire la suite