Les quatre priorités pour la stratégie nationale de santé 2017-2022

La ministre de la Santé Agnès Buzyn souhaite miser sur la prévention

L’état de santé des Français est globalement bon, avec une espérance de vie de 82,3 ans en moyenne. Mais la situation ne peut pour autant être considérée comme satisfaisante car tous les ans, nombre de morts pourraient être évités. A titre d'exemple, le tabagisme est responsable de 73 000 décès par an et la consommation excessive d’alcool de 49 000 décès. En 2020, la France devrait par ailleurs compter 548 000 personnes atteintes d’une pathologie chronique de plus qu’en 2015.

Voici ce qui ressort du rapport du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP), mandaté par le ministère de la Santé pour identifier les grands problèmes de santé à prendre en compte pour une stratégie nationale de santé. Celle-ci vise "à déterminer, de manière pluriannuelle, les domaines d’action prioritaires et les objectifs d’amélioration de la santé et de la protection sociale contre la maladie" pour une durée de cinq ans.

Lire la suite