Pacemakers, pompes à insuline... Quels risques de cyberattaques ?

La question de la cybersécurité des pacemakers revient sur le devant de la scène. L'Agence américaine des médicaments (FDA) a rappelé il y a quelques jours pas moins d'un demi-million de stimulateurs cardiaques fabriqués par St Jude Medical, une société rachetée récemment par Abbott. Et ce à cause de failles trouvées dans le micrologiciel de ses  appareils (firmwares en anglais). La FDA avait mené l'enquête sur les produits de la société, suite à des critiques acerbes de Muddy Waters, un fonds d'investissement, et déjà conclu en janvier 2017 qu'ils étaient vulnérables.

Abbott a rapidement réagi, proposant des mises à jour de logiciel aux États-Unis. L'industriel médical a également pris des mesures en France. Il a annoncé la mise à jour des logiciels de plusieurs marques de pacemakers (40.000 patients sont concernés, selon Le Monde), a annoncé l'ANSM (Agence du médicament), lundi 4 septembre. Le processus sera effectué par des ...

 

 

Lire la suite


Écrire commentaire

Commentaires : 0