Axa prend des gants dans la télémédecine

« Indispensable pour ne pas devenir des médecins hors-sol »

Avec 10 000 consultations par an, la plateforme d’appel de l’assureur décolle. Une percée prudente dans une activité politiquement sensible. Téléconsultation médicale avec visioconférence. Salariés par Axa, les médecins exercent une partie du temps à l’hôpital ou dans la médecine de ville. « Indispensable pour ne pas devenir des médecins hors-sol », explique le directeur R&D santé d’Axa France. Progresser discrètement, mais sûrement. Avec 25 à 30 patients écoutés, soignés et orientés par jour en moyenne, la téléconsultation médicale (TCM) d'Axa atteint le rythme de croisière d'un cabinet de médecin généraliste urbain. Pas encore le plein régime, donc, pour ce service lancé en 2015. " Mais nous n'en sommes plus à l'expérimentation, explique Didier Weckner, directeur général d'Axa Santé. Nous entrons dans la phase d'industrialisation. " Le groupe compte 3 millions de personnes couvertes par un contrat proposant la TCM, ce qui génère plus de...

 

 

 

 

Lire la suite