Les femmes pourront-elles bientôt toutes congeler leurs ovocytes ?

Pourquoi une démocratisation est-elle souhaitée ?

La pratique qui vise à faire prélever et à conserver ses propres ovules en les congelant est aujourd’hui strictement encadrée en France. Toutes les femmes vont-elles bientôt pouvoir conserver leurs ovocytes en les congelant ? La question s’invite en tout cas dans le débat depuis l’avis favorable lundi de l’Académie de médecine. L’institution, chargée d’éclairer le gouvernement en matière de santé publique, s’est en effet prononcée à la majorité en faveur de cette technique appelée "autoconservation ovocytaire" à toutes les femmes, alors qu’elle n’est pour l’heure autorisée que dans certaines conditions bien spécifiques. Mais alors que dit la loi aujourd’hui en France ? Qu’est-ce qu’une telle autorisation impliquerait ? Y a-t-il une forte demande ? Existent-ils des risques ? Sud Ouest fait le point. Que dit la loi en France ? Depuis la loi de bioéthique de 2011, une femme qui n’a jamais eu d’enfant...

 

 

 

Lire la suite