Rennes. La tumeur du rein retirée à l’aide d’un robot

Un travail d’équipe

Le robot chirurgical s’impose de plus en plus dans les blocs opératoires. Aide précieuse pour les chirurgiens, il permet aussi des opérations moins douloureuses pour les patients. 8 h 30, au bloc abdomen du centre hospitalier universitaire (CHU) de Rennes. L’équipe s’affaire autour de la patiente, plongée dans un sommeil profond. Le Dr Jean-Pierre Estebe a déjà procédé à l’anesthésie, « sans produits à base de morphine, pour éviter d’éventuels effets négatifs au réveil ». Une technique qu’il pratique quand c’est possible. Âgée de 48 ans, la patiente s’apprête à subir une néphrectomie partielle : le retrait d’une partie d’un rein, où siège une tumeur bénigne. Elle est entre les mains du professeur Karim Bensalah, chef du service urologie, assisté par le Dr Romain Huet. « La tumeur a été détectée il y a un an, lors d’examens pour des problèmes de foie. Mais l’intervention pouvait attendre », précise le professeur. Dans la salle, l’ambiance est sereine. Après une dernière...

 

Lire la suite