La Haute Autorité de santé accueille enfin un représentant des malades

Ténacité

Après bien des hésitations et des conflits, Christian Saout, ancien président d’Aides, est nommé au collège des experts qui dirige la HAS. Exit l'économiste de la santé. Marisol Touraine n’a pas lâché. Alors que dans les nominations très attendues au collège de la Haute Autorité de santé, nombreux s’étaient étonné qu’il n’y ait toujours pas de représentant des malades, la ministre de la Santé a finalement tranché. Et décidé de nommer Christian Saout à la place de Gérard de Pouvourville, économiste reconnu de la santé, qui avait été présélectionné. Un choix pertinent. Dans le monde fragile des usagers de la santé, Christian Saout est, en effet, un roc. Toujours présent, toujours résistant, et surtout toujours rebelle. Magistrat administratif, Christian Saout  n’a peur de rien, avec un long parcours de militant derrière lui. De 1998 à 2007, il a dirigé l’association Aides, à un moment délicat, quand il a fallu...

 

 

Lire la suite