Les 10 propositions de Benoît Hamon pour «une alimentation de qualité»

50% de bio dans les cantines

Benoît Hamon a présenté lundi en Seine-et-Marne un «plan pour une alimentation de qualité» en dix mesures, qui prévoit notamment d'interdire «les perturbateurs endocriniens, les nanoparticules et les pesticides dangereux» dans l'alimentation. Le candidat socialiste à la présidentielle, qui a fait de l'environnement et de la lutte contre les «perturbateurs endocriniens» un axe fort de sa campagne, a creusé son sillon écologique en présentant ce plan à la ferme bio de Châtenoy, où il s'est prêté au jeu des photographes, un agneau dans les bras. Parmi les dix propositions de Benoît Hamon, l'interdiction, en vertu du «principe de précaution», des perturbateurs endocriniens, nanoparticules et pesticides dangereux dans l'alimentation. Et «pour que (cette interdiction) ne mette pas en danger nos agriculteurs», il a promis d'interdire l'importation de «produits fabriqués avec ces mêmes pesticides». «Il ne serait pas logique d'imposer...

 

Lire la suite