Présidentielle : les patrons réclament la retraite à 65 ans

Pierre Gattaz, le patron du Medef, a présenté ses propositions de réforme mardi matin.

Charges sociales, retraites, collectivités... le Medef a présenté ses axes de réforme pour la France. Costume bleu, chemise blanche, cravate rouge. Mardi, Pierre Gattaz, le président du Medef, a présenté les doléances du patronat aux candidats à l'élection présidentielle, qui seront reçus pour discuter de leurs programmes à Paris les 21, 28 mars et 5 avril. Ces « réformes à mener pour la France de demain » se résument par un triptyque : moins de charges sociales pour améliorer la compétitivité des entreprises, moins de dépenses publiques et une refonte du modèle social. Le Medef demande notamment aux candidats de se positionner en faveur d'une retraite à 65 ans, « parce que, insiste Pierre Gattaz, il y a toujours plus de retraités qui vivent plus longtemps pendant que le nombre d'actifs, lui, stagne ». Pour garantir la pérennité de notre système de retraite, « il faut aussi en réformer le financement pour en baisser le coût de 30 Mds€ », explique de son côté Jean-Pierre Letartre, président de la commission 2020, ...

 

Lire la suite