15 000 cas de cancer évitables grâce à l'amélioration des conditions de vie des plus pauvres

Elle a porté sur 189.144 personnes, qui ont eu un cancer entre 2006 et 2009

Près de 15.000 cas de cancer pourraient être évités chaque année en France par une amélioration des conditions de vie des populations les plus défavorisées. Et si les questions de santé publique rejoignaient définitivement la question sociale ? Selon une étude publiée dans le bulletin hebdomadaire de Santé publique France, l'amélioration des conditions de vie des plus défavorisées permettrait de réduire drastiquement le nombre de cancers. Selon l'étude, 15.000 décès seraient évitables. Ce gain potentiel serait plus important pour les hommes que pour les femmes et maximal pour le cancer du poumon, notent ses auteurs. Cancers des riches, cancers des pauvres. Une plus grande incidence des cancers de l'estomac, du foie, des lèvres-bouche-pharynx est observée parmi les populations défavorisées dans les deux sexes, de même que les cancers du larynx, de l'oesophage, du pancréas et de la vessie chez les organes touchés...

 

Lire la suite