Le point sur les attentes de la médecine numérique

89% des professionnels de santé craignent la perte de confidentialité des données

Aujourd’hui, dans les décors psychédéliques du Yoyo, au Palais de Tokyo, l’ASIP Santé a dressé un bilan de son action et donné une feuille de route pour l‘avenir. DMP, coordination hôpital-médecine de ville, raréfaction des ressources médicales par le départ des médecins à la retraite, et protection des données de santé, prise en charge des dépenses sont autant d’enjeux pour la médecine de demain.  Drôle d’endroit pour une telle rencontre : c’est au mieux décalé comme concept, au pire étrange : les graffitis, le béton et les éclairages au néon cadrent mal avec l’image plus « traditionnelle » de l’ASIP Santé, l’agence gouvernementale dédiée à la protection des systèmes d’information de santé, qui a pourtant du pain sur la planche : entre  le semi-l’échec du DMP (600 000 patients  en ont déclaré un), le développement de la télémédecine, et la réduction des dépenses de santé, les chantiers ne manquent pas. L’ASIP Santé a d’ailleurs profité de sa conférence... 

 

Lire la suite