Avantager ses enfants et petits-enfants grâce à l'assurance-vie

Un décryptage de l'assurance vie

Avec un encours global de 1.617 milliards d’euros à la fin du mois d’août 2016, l’assurance-vie reste le placement favori des Français. La grande majorité des contrats d’assurance-vie est souscrit au bénéfice des conjoints et des enfants. Une telle démarche permet d’avantager de manière parfaitement légale les bénéficiaires désignés. Effectivement, les capitaux investis en assurance-vie ne relèvent plus du patrimoine du souscripteur mais d’une législation fiscale propre aux contrats d’assurance vie. Examinons cela de plus près. Transmission orientée : équité faute d’égalité. Les règles d’égalité entre héritiers n’ont pas lieu de s’appliquer aux contrats d’assurance-vie. Ce qui prime est davantage à rechercher du côté de l’acte désintéressé, du souci de venir en aide et d’anticiper d’éventuelles difficultés à venir pour l’un ou l’autre des héritiers. II est de cette façon tout à fait possible de favoriser davantage un de ses enfants...

 

Lire la suite